Feb 8, 2017 - Couture, DIY    2 Comments

Un gilet de berger pour mon Nector

Pas de doute, la couture est devenue un hobby pour moi. Et j’ai 15 000 projets qui y sont liés en tête. Mais les mettre en application me prend parfois (souvent) un peu de temps.

J’ai de toute façon besoin de mûrir un projet avant de me lancer. Je me lance rarement sur un coup de tête, même si cela peut parfois en avoir l’air.

J’y réfléchis, seule, dans mon coin. Je mûris mon idée. Je construis mon projet en 3D dans ma tête. J’associe le tout. Je flâne pour récupérer des idées et des inspirations.

C’est le cas pour la couture. Mais c’est également le cas pour mes gros achats (comme mon vélo à assistance électrique en octobre dernier) et pour les travaux ou le bricolage (une future cuisinière en bois pour enfant est d’ailleurs en train de mûrir dans ma tête).

J’avais donc décidé que je voulais faire un gilet de berger pour mon petit bonhomme. Pas en tissu doudou ni imitation fourrure, mais en polaire, pour un côté un peu masculin.

Il me manquait le patron. Je savais qu’il était disponible dans le livre “Les intemporels pour bébé Tome 2”, mais ayant déjà le tome 1 en ma possession, ainsi que “les nouveaux intemporels pour enfant” et avec un bonhomme s’habillant déjà en 18 mois – 2 ans, je n’étais pas prête à réinvestir tout de suite.

Je suis donc partie à la recherche d’un patron gratuit, en ligne, m’étant dit qu’au pire, je tenterais de le faire moi même.

Grâce à la magie de Pinterest (et après quelques semaines de recherche par ci, par là), je suis tombée sur un patron qui correspondait à mes recherches. Sur le blog de Madame Zsazsa. En flamand, certes, mais je ne cherchais que le patron, donc cela m’allait très bien.

Je me suis donc empressée de télécharger le patron et de l’imprimer (téléchargeable via Google doc ou la page 1, la page 2 puis la page 3. Et à imprimer sans mise à l’échelle, à 100%. ). Puis je l’ai regardé et mis de côté. J’avais un haut Majestic de Aime comme Marie à terminer avant tout.

Finalement, je m’y suis attelée, un soir. J’avais choisi ma doublure dans mon stock de tissu, un coton gris imprimé monstres venant des Coupons de Saint Pierre. J’avais le polaire gris acheté chez Eurodif pour faire une chancelière (que je n’ai toujours pas faite. Un jour peut-être ?). J’étais prête.

J’ai décalqué le patron en taille 2-3 ans (il propose les tailles 6-9 mois, 12-18 mois, 2-3 ans, 4-5 ans et 6-7 ans) en m’appuyant sur le schéma explicatif :

  • Devant du gilet sur la page 1 à coller avec la page 3 en dessous pour avoir la longueur. Et à couper 2 fois.
  • Arrière du gilet sur la page 2 à coller avec la page 3 en dessous pour avoir la longueur. Et à couper en double sur le pli (à droite) une seule fois donc.

Une fois ma doublure et mon polaire découpés, j’ai positionné toutes les pièces.

J’ai choisi de le monter en commençant par la doublure d’un côté. Et le polaire de l’autre. J’ai donc monté les trois pièces dans chaque tissu, par les côtés et par les épaules. Comme s’ils étaient indépendants et que je cousais un haut lambda.

Une fois mes deux pièces cousues, je les ai positionnées endroit contre endroit pour les coudre l’une à l’autre. En intégrant un élastique sur une des bordures du milieu avant, pour pouvoir fermer le gilet (je ne souhaitais pas faire le boutonnière, car je pense que dans l’esprit du gilet de berger, les pans ne doivent pas se recouvrir). Il est aussi, bien entendu, possible de mettre un ruban de chaque côté, notamment pour un gilet de petite fille.

J’ai démarré ma couture depuis le bas de l’avant, suis remontée vers le col, puis suis redescendue sur l’avant.

J’ai conservé le futur ourlet du bas non cousu. Puis j’ai ainsi retourné mon ouvrage, les endroits se retrouvant ainsi à l’extérieur.

J’ai ensuite cousu les emmanchures, en faisant un rentré.

Puis j’ai cousu l’ourlet du bas du gilet, en rentrant les deux tissus en intérieur. J’ai même fait un ourlet décoratif avec les motifs “flocons de neige” pour tester les fonctionnalités de ma machine.

J’ai ensuite ajouté un bouton en face de l’élastique pour pouvoir fermer le gilet, sans que les pans ne se chevauchent.

Et j’ai également choisi de border l’ensemble du gilet par une autre couture visible, afin de garantir sa tenue.

Et le gilet de berger était prêt pour mon petit bonhomme !

Contente du résultat, je sais que je recommencerai. Avec d’autres associations de tissus. Peut-être également pour faire des cadeaux pour des bébés d’amis (cela changera du bloomer / bavoir / robe trapèze).

La taille 2-3 ans est un peu étroite pour mon beau ventre sur pattes et son gros ventre. Mais la longueur est parfaite. Je l’élargirai légèrement la prochaine fois.

Je ne sais pas si j’ai choisi la méthode la plus simple pour le montage du gilet. Je n’en suis pas sûre. Mais comme j’ai improvisé en n’ayant que le patron, incapable de comprendre les explications en flamand (je n’ai pas cherché en même temps), c’est ce qui m’a semblé le plus logique.

Mais il est fort possible qu’il existe une autre méthode peut-être plus simple et efficace pour effectuer le montage. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à la partager !

2 Comments

  • bonjour,
    je me permet de partage ma méthode avec vous car elle est plus simple et pus rapide que la votre
    comme vous: découper les 3pieces dans les 2 tissus , monter des épaule dos et devant en doublure puis en tissus
    mettre tissus endroit sur endroit et coudre l’encolure dans sa totalité a savoir la ligne verte de votre dessin et également le bas orange de vos devant, coudre ensuite les emmanchures,
    cranter les emmanchures et encolure (les arrondies)
    retourner en passant les devant par les épaules , repasser pour bien mettre a plat
    mettre en sandwich par les cotes le devant entre les cotes dos en mettant toujours le tissus endroit contre endroit coudre le bas du dos en laissant une ouverture de 10cm au milieu, fermer en faisant une piqure main cache ou une surpiqure machine
    voila maintenant vous n allez plus vous arrete car avec cette methode vous gagner 2x plus de temps !!!!!!!!!!
    bonne couture et si il vous manque une explication , n hésitez pas a demander
    veronique

    • Merci beaucoup ! Je vais tester cette méthode qui a en effet l’air bien plus simple.

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!