Browsing "MamanFrigo"

Quand il y a un loup derrière le loup…

Jusqu’à présent, je vous avais partagé mes belles découvertes et mes coups de cœur en puériculture. Mais il est parfois possible d’avoir de très mauvaises surprises.

Notre grand Nector est, depuis son plus jeune âge, un grand fan de lecture. Il pourrait nous demander plus de 20 histoires chaque soir si nous ne mettions pas le hola. Et réclamait des histoires jusqu’à épuisement et en tomber de fatigue dans les périodes d’endormissement plus compliquées. Et la lecture en solo ne lui fait pas peur.

Nous avons une bibliothèque très fournie, ayant récupéré de nombreux livres de nos anciens voisins qui demenageaient et dont les enfants sont bien plus âgés. Nector à également reçu de nombreux livres en cadeaux. Et comme il les aime, cela est parfait.

Cependant, cela signifie que nous ne connaissons absolument pas la bibliothèque en notre possession. Nous ne connaissons pas tous les livres et sommes très loin de tous les avoir lus. En général, Nector les pioche au gré de ses envies et nous les donne pour que nous les lisions ensemble. Personnellement, je raconte les images. Tandis que  son père lit le texte.

Ce dimanche, donc, ayant choisi un livre avec un loup (il est passionné par les loups depuis quelques mois), nous avons eu une très mauvaise surprise. En le lisant.

Nous avons eu du mal à croire ce que nous lisions. Avons relu la page 4 fois. Puis lu le livre intégralement pour comprendre.

Que le loup dise “ma fiancée va bientôt arriver et je ne veux pas qu’elle voit mon zizi…” peut encore passer, dans l’idée que c’est un âge où nous apprenons aux petits à ne pas se déshabiller tout le temps et devant tout le monde. Et à ne pas vivre nus, comme ils l’aimeraient tant.

Mais la phrase entre parenthèses qui y a été accolée me dérange et me perturbe dans un livre pour petits. Le “enfin, pas aujourd’hui” est empli de sous-entendus. Et ce sont des sous-entendus que je ne souhaite pas partager avec mon fils de 23 mois (et je pense que s’il avait 6 ans ou 8 ans, ce serait pareil).

Était-il vraiment nécessaire d’utiliser cette phrase ? Pourquoi l’ont-ils ajoutée ? Comment l’éditeur a-t-il pu laisser passer ça dans un livre pour tous petits ?

 

Puis, en relisant réellement le livre avec PapaBiche, nous n’avons finalement pas apprécié le texte, le ton employé. De mon point de vue, il est un peu trop familier et manque de respect. Sachant que le respect des autres est une des valeurs fondamentales que je souhaite inculquer à mes enfants, cela est relativement dérangeant.

Donc je pense jeter pour la première fois de ma vie un livre. Nous l’avons déjà retiré de la bibliothèque. Et comme nous ne pouvons pas envisager de le donner non plus, il va finir à la poubelle.

Et désormais, je prendrai le temps de lire les livres avant Nector. Et je n’aurai plus une confiance aveugle aux éditions jeunesse, car certains livres peuvent être totalement inadaptés.

Et vous, vous avez déjà eu des mauvaises surprises dans des livres ?

Mes chouchous en puériculture – Deryan tente Travel Cot Peuter

Pour les premiers mois de notre petit Nector, nous avons eu un lit pop-up.

Pratique, il nous permettait de proposer un petit lit d’appoint léger et peu encombrant pour faire dormir Nector le temps d’une sieste ou d’une nuit, sans avoir à trimballer le lit parapluie.

Mais Nector ayant oublié d’être un petit format, autant vous dire qu’il n’était plus possible de le faire dormir dedans à 6 mois. Surtout que notre bonhomme bouge beaucoup quand il dort et est un adepte des rotations et que nous le retrouvons donc souvent tête bêche au milieu de la nuit.

Or, l’été dernier, nous devions partir passer un week-end à Londres, chez des amis. Et devions donc trouver un moyen de le faire dormir, mais sans avoir à trimballer le lit parapluie en Eurostar. Nous avions déjà trouvé LA poussette qu’il nous fallait (mais je vous parlerai plus tard de notre Easylife Recaro et de son cosy siège auto clipsé dessus qui nous permettaient de prendre Autolib, taxi ou Über), il nous manquait le mode de couchage.

Je cherchais donc :

  • un système de lit ou tente pop-up,
  • léger,
  • peu encombrant,
  • permettant à un grand bébé de dormir. L’idée étant de pouvoir l’utiliser encore quelques temps.
  • A un prix raisonnable (très raisonnable si la solution n’était utilisable que quelques mois. Avec plus d’amplitude si j’arrivais à trouver une solution pouvant durer quelques années)
  • Qui fasse éventuellement également tente anti-uv pour le protéger du soleil cet été.

Read more »

Aug 30, 2016 - Jeune Maman, MamanFrigo    No Comments

L’adaptation à la crèche – première semaine

Quand nous avons reçu, début juin dernier, le courrier de la mairie indiquant que nous avions une place en crèche pour notre Nector, j’étais hystérique (D’ailleurs, si on m’avait dit il y a quelques années que l’obtention d’une place en crèche me mettrait dans cet état, je n’y aurais pas cru…) ! Je sautais partout, hurlais de joie (mais intérieurement pour ne pas faire peur à Nector), trépignais de bonheur.

Même quand la directrice de crèche m’a annoncé que la place n’était qu’à partir de septembre et qu’il fallait donc que je trouve un autre mode de garde en attendant, je trépignais de joie.

Finalement, après l’entretien de confirmation avec la directrice de crèche début juin, nous avons pu avancer la date de début d’adaptation de Nector au 24 août, jour de réouverture après les congés d’été.

Papa Juju était chargé de la première semaine, pendant que je travaillais. Et nous inversions les rôles pour la seconde semaine : Papa Juju au boulot, Maman Frigo à l’adaptation.

Read more »

Aug 29, 2016 - Jeune Maman, MamanFrigo    No Comments

Allaitement ou pas, les raisons de mon choix

Au tout début l’allaitement ne sonnait pas comme une évidence pour moi.

Issue d’une famille où on n’allaite pas (dans mon entourage direct), ou peu, je n’étais pas vraiment poussée à faire ce choix. Je savais que je n’aurais pas d’accompagnement et que je serais seule si je me décidais à franchir le pas.

J’avais également l’impression que cela ne servait à rien si je n’allaitais que quelques mois, le temps de reprendre le boulot.

J’avais également peur de me transformer en vache à lait, de ne plus avoir le temps de faire quoi que ce soit d’autre.

Et j’étais plutôt refroidie par les puristes de l’allaitement qui, de mon point de vue très personnel et très peu objectif, sont parfois un peu trop extrêmes.

J’avais cependant envie de connaître la sensation d’allaiter un enfant, mon enfant.

Et j’avais envie de donner le maximum de chance à mon fils en lui transmettant le maximum de défenses immunitaires.

Et ayant une certaine appétence avec le bio, le naturel et le fait maison, l’allaitement me semblait être le choix à faire.

Read more »

Mes chouchous en puériculture – Ewan le mouton

Quand on devient maman, on se retrouve fort dépourvue face à la multitude d’articles de puériculture qui sont proposés.

Difficile de bien choisir. Et surtout, difficile de savoir ce qui nous sera réellement utile.

Nous avons très peu investi au départ misant plutôt sur la récupération, les prêts et les articles de seconde main. D’une part, parce que ma grossesse et mon début de congé maternité ont été un gouffre financier pour nous, pour cause de première année d’ancienneté non complète et, donc, de non maintien de salaire lors des arrêts. D’autre part parce que tous ces fameux articles sont tellement chers que nous préférions attendre pour voir. Et investir dans ce qui nous semblait réellement utile.

Quand Nector a eu quelques semaines, nous avons découvert que le son qui le calmait le plus était celui de l’aspirateur. Il suffisait de l’allumer pour avoir un calme olympien !

Read more »